Isefac Etats-Unis 2017 en direct


21 Avril 2017

Boston est une ville attachante avec un « Dowtown » très américain qui s’impose d’emblée dans le panorama, mais aussi quelques vestiges de la ville coloniale garnis de réverbères à gaz, et en bordure, un « Little Italy » bien vivant. Pour les américains, le nom de Boston est d’abord lié à la naissance de la nation et à toutes les grandes causes libérales de leur histoire : révolution, indépendance, abolition de l’esclavage, émancipation des femmes... 

New-York est quant à elle la mégapole la plus peuplée des États-Unis, la plus visitée aussi. Trop petite pour être un pays et trop grande pour être une simple cité, chaque borough, chaque quartier a son identité propre.
Il n’y a encore pas si longtemps, un voyage à New York se résumait à une visite du cœur de Manhattan. Rares étaient les touristes qui osaient s’aventurer jusqu’à Harlem, alors qu’aujourd’hui c’est un must pour sa trépidante vie nocturne. Même le Bronx est devenu fréquentable ! Quant à Brooklyn, tout le monde s’y précipite pour humer cette ambiance de village unique et savourer les restos les plus en vue de la ville !

Nos étudiants de 4e année  partent à la découverte des deux villes américaines du 22 avril au 29 avril: leurs découvertes en direct...


isefac Etats-Unis 2017

Days 2 & 3 Boston

 

On pourrait déplorer que Boston parfois oubliée par les circuits des voyageurs européens. C’est pourtant une ville attachante et très agréable, avec un Downtown bien américain, mais aussi de beaux vestiges de la ville coloniale encore éclairés par de pittoresques réverbères à gaz et, en bordure, une Little Italy vivante et pleine de charme. On y profite aussi d’une qualité de vie à l’européenne, dans les quartiers très cossus des séduisants faubourgs résidentiels le long de la rivière Charles, qui s’apparente plus au Vieux Monde qu’au Nouveau. Depuis une vingtaine d’années, Boston s’est payé une nouvelle jeunesse en bâtissant un grand centre d’affaires, tout en demeurant un pôle universitaire de référence à l'échelle internationale (Harvard et MIT) et un centre culturel majeur.

Les rues pentues sont encore éclairées 24 heures sur 24 par des lampadaires au gaz, à Newbury Street, se succèdent maisons de charme, jardins bucoliques et rues ombragées. La balade sur Charles Street, dont les vieilles boutiques d'antiquaires font la réputation, est toujours un des temps forts du séjour.

 

Le quartier de North End témoigne quant à lui de l’histoire croisée avec l'Italie. Et pour un instant détente, rendez-vous au coeur de la ville au Rose Kennedy Greenway, l'artère verte de Boston. Le plus haut gratte-ciel de Boston est la John Hancock Tower. Haute de 240 mètres, soit 60 étages, elle a été conçue par le cabinet d’architecte IM Pei, qui est également l’architecte de la JFK Library de Boston et de la Pyramide du Louvre. Le design de la Playstation 4 s’inspire directement de cette tour.

Freedom Trail : pour les Américains, le nom de Boston est lié d'abord à la naissance de la nation et à toutes les grandes causes libérales de leur jeune histoire : révolution, indépendance, abolition de l’esclavage, émancipation des femmes. 
Boston est vraiment le berceau historique des États-Unis. Paradoxalement, ce fut aussi la ville de l’intolérance, celle des puritains et des quakers. On peut parcourir à pied ou en tramway le célèbre Freedom Trail ou Chemin de la Liberté, ce tracé long de 4,5 km peint en rouge sur les trottoirs qui raconte l’histoire de la ville en 16 monuments historiques.




Day 4 to 9: New York

Ceux qui n’y ont jamais posé les pieds la connaissent déjà, par le cinéma, les séries télé, la musique, la littérature. New York est une machine à rêves. Diverse, frénétique, électrique, magnétique, magique, vertigineuse, inventive, intensive, les adjectifs se bousculent pour la décrire.

C’est la mégapole la plus peuplée des États-Unis, la plus visitée aussi. Et de sa mythique skyline, à l’emplacement des défuntes Twin Towers, émerge la silhouette à facettes bleutées du One World Trade Center, aujourd’hui le plus haut gratte-ciel d’Amérique du Nord.

Chaque quartier a son identité propre, mais tout est en perpétuel mouvement. Il n’y a encore pas si longtemps, un voyage à New York se résumait à une visite du coeur de Manhattan. Rares étaient les touristes qui osaient s’aventurer jusqu’à Harlem, alors qu’aujourd’hui c’est un must pour sa trépidante vie nocturne. Même le Bronx est devenu fréquentable ! 
Quant à Brooklyn, tout le monde s’y précipite pour humer cette ambiance de village unique et savourer les restos les plus en vue de la ville.

 Ce bourdonnement créatif et cette énergie inépuisable se ressentent à tous les coins de rue. Certes, des épisodes sombres ont laissé des traces indélébiles (le 11 Septembre, l'ouragan Sandy), mais New York se relève toujours, prête pour de nouveaux défis.